Directeur régional, Afrique, Moyen-Orient, Afrique du Nord (MENA)

Date de publication: 
31 March 2021
Date limite pour appliquer: 
18 avril 2021
Organization: 
Le Centre parlementaire
Description brève: 

Directeur régional, Afrique, Moyen-Orient, Afrique du Nord (MENA)  

 

Le Centre parlementaire recrute un directeur régional pour diriger la conception et la mise en œuvre de sa programmation pour l'Afrique et la région MENA, notamment son programme d'appui commun à l'Assemblée nationale du Burkina Faso (PROCAB) et un nouveau programme passionnant (en attente de financement) visant à soutenir la voix politique des femmes dans les parlements du Ghana, de l'Éthiopie et du Togo.

En tant que directeur régional (Afrique/MENA), vous devrez apporter vos connaissances et votre expérience sur les questions relatives aux défis de la démocratie inclusive en Afrique, à l'engagement des citoyens, à la participation de la société civile, à l'ouverture du gouvernement et aux autres moyens par lesquels les parlements peuvent engager efficacement les femmes, les jeunes et les groupes marginalisés.   Vous serez également parfaitement bilingue et capable de travailler de manière professionnelle en anglais et en français.   La maîtrise de l'arabe sera un atout. 

 

Dans votre rôle de mise en œuvre, vous assurerez le leadership et le soutien de notre programme au Burkina Faso. Vous travaillerez en étroite collaboration avec le chef de projet au siège, notre conseiller technique principal et notre conseiller principal de pays sur le terrain, et vous fournirez une orientation générale, une supervision et un soutien technique au programme.  Vous aurez une connaissance approfondie des défis de la gouvernance nationale et infranationale et la capacité d'administrer les activités, les finances et le personnel du programme dans un environnement politique complexe. Vous fournirez des conseils sur les stratégies de communication efficaces pour le programme et vous encadrerez les autres membres du personnel du programme pour qu'ils les mettent en œuvre.  Vous entreprendrez des analyses politiques pour soutenir la programmation en cours et le développement de nouvelles initiatives.  Vous relèverez du président-directeur général (PDG), à Ottawa.  

Le poste sera basé à Ottawa avec la possibilité de voyager sur le terrain dans les pays où des programmes sont en cours ou prévus (sous réserve de l'évolution des restrictions de voyage liées au COVID-19). Le travail peut être effectué à distance jusqu'à ce que les restrictions d'accès au bureau d'Ottawa soient assouplies, mais aucune aide à la réinstallation à Ottawa n'est disponible.  Le salaire est proportionnel à l'expérience et comprend un ensemble d'avantages sociaux généreux, notamment le Régime de pension de retraite de la fonction publique et les régimes de soins médicaux et dentaires de la fonction publique.

Le poste est ouvert aux personnes légalement autorisées à travailler au Canada.  L'obtention d'un visa n'est pas possible. 

Date de début : début ou mi-mai 2021 

Durée : 1 an avec possibilité de prolongation en fonction de la poursuite et du renouvellement du financement des donateurs.

  • La date limite de candidature est le dimanche 18 avril 23h59.  

  • Veuillez consulter www.parlcent.org  pour plus d'informations sur notre programmation et pour la description de poste définitive avant de postuler

  • Pour postuler, soumettez une lettre de motivation décrivant ce que vous pouvez apporter au Centre et un bref CV à l'adresse suivante : parlcent@parlcent.org 

  • Seuls les candidats présélectionnés seront contactés. Pas d'appels téléphoniques s'il vous plaît.

 

TÂCHES ET RESPONSABILITÉS 

Le directeur régional aura un rôle de leader dans les domaines suivants:

MISE EN ŒUVRE

  • Superviser la conception et la mise en œuvre du programme pour s'assurer que le Centre parlementaire atteint les objectifs déclarés du programme ;

  • Assurer la gestion et la supervision du personnel basé au siège, du personnel local et expatrié dans la région visée, y compris des consultants pour une assistance technique à court terme ;

  • Renforcer les relations existantes et en cultiver de nouvelles avec les partenaires nationaux et internationaux dans le cadre de la mise en œuvre de la programmation ;

  • Établir et entretenir des relations de travail étroites avec les parlementaires, les responsables gouvernementaux, les représentants des partis politiques et les groupes de la société civile, ainsi qu'avec les ambassades/délégations partenaires, les partenaires de mise en œuvre et les organisations non gouvernementales et consultants locaux/internationaux ;

  • Veiller au respect des politiques et procédures du Centre parlementaire et des donateurs, ainsi que des règlements des bailleurs de fonds/des donateurs, en assurant l'avancement des objectifs du programme et l'intégrité de toutes les transactions financières ;

  • Rendre compte au PDG, à l'équipe de direction et aux bailleurs de fonds du projet des activités du programme et des développements politiques susceptibles d'affecter les résultats du programme ; et.

  • Superviser l'élaboration, l'examen et la soumission en temps voulu des documents liés au programme, y compris les rapports réguliers qui mesurent et évaluent les résultats du programme.

 

 

DÉVELOPPEMENT DE PROGRAMMES

  • Diriger les efforts de mobilisation des fonds dans la région visée et soutenir les efforts de développement de programmes visant d'autres régions ;

  • Diriger et/ou collaborer à la conception d'une programmation innovante sur les questions émergentes liées au développement et au soutien de la démocratie ;

  • Fournir un leadership et une orientation techniques dans l'élaboration de la programmation émergente du Centre et de son positionnement ;

  • Fournir une vision, un leadership et une planification stratégiques pour le travail du Centre visant à établir et à renforcer les partenariats stratégiques ;

  • Soutenir les efforts de positionnement stratégique visant les partenaires clés, à savoir AMC, la CdC et d'autres donateurs internationaux. 

 

MANAGEMENT 

  • Participer en tant que membre du comité de gestion du Centre et contribuer à la formulation de la stratégie du Centre et des plans à plus long terme ; contribuer aux plans de travail et aux budgets pour les domaines de responsabilité désignés ;

  • Assurer le leadership pour mettre en œuvre les objectifs stratégiques du Centre ;

  • En tant que membre du comité de gestion du Centre, examiner les opérations du programme pour déterminer la nécessité de politiques ou de procédures nouvelles et révisées et recommander, établir et gérer la mise en œuvre des politiques ;

  • Fournir des analyses et des conseils sur la gestion des relations stratégiques avec les bailleurs de fonds, les partenaires et les parties prenantes ; y compris l'évaluation et la coordination des opportunités de développement.

  • Gérer le processus du cycle des ressources (plans stratégiques, plans de travail annuels, budgets et allocations de ressources humaines) afin de garantir l'efficacité et l'efficience des opérations du bureau du programme..

LEADERSHIP D’IDÉES

  • Contribuer à l'élaboration de produits de connaissance internes et promouvoir le partage des connaissances et les outils de collaboration pour faciliter le partage des idées et du travail entre les parties prenantes internes et externes, en particulier le travail sur le renforcement du parlement et des partis politiques, le changement climatique, le gouvernement ouvert et la surveillance du secteur de la sécurité ;

  • Accroître l'expertise en matière de démocratie dans l'ensemble du Centre par la consultation, le mentorat et la mise en œuvre de stratégies de renforcement des capacités et d'innovation institutionnelle ;

  • Cultiver des relations institutionnelles avec des partenaires nationaux et internationaux travaillant sur l'innovation en matière de soutien à la démocratie.  

PERFORMANCE 

  • Soutenir les efforts et le développement de l'inclusion (intersectionnalité) à l'échelle du Centre ;

  • Soutenir l'assurance qualité des programmes (tous les programmes), y compris les propositions ;

  • Assurer la gestion de la performance et la production de rapports pour les domaines de responsabilité.

COMPÉTENCES ET EXPÉRIENCES RECHERCHÉES

  • Master (MAÎTRISE) en sciences politiques, études africaines/moyennes-orientales, administration publique, relations internationales, ou expérience professionnelle équivalente.  

  • Au moins 10 ans de conception et de gestion de projets, dont 5 ans à un poste de direction ;

  • Expérience avérée dans l'élaboration et la gestion d'initiatives de développement démocratique visant à renforcer les capacités organisationnelles et institutionnelles des institutions démocratiques, notamment le personnel de l'administration et les parlementaires, ainsi que les organisations de la société civile ;

  • Connaissance du rôle et du fonctionnement des corps législatifs, des membres élus et de la société civile ; une expérience professionnelle pertinente sera considérée comme un atout important ;     

  • Une connaissance des zones et des dynamiques de conflit, y compris des stratégies de soutien aux pays en transition, est un atout ; 

  • Une connaissance significative des dynamiques de développement et une expérience professionnelle avérée en Afrique et/ou dans la région MENA ; 

  • Excellentes compétences en matière de gestion du budget et du cycle de projet ; compétences administratives et financières, y compris la capacité à préparer et à analyser des plans de travail et des budgets ; 

  • Expérience avérée et compréhension de la gestion axée sur les résultats (GAR) et de la gestion adaptative/itérative des projets ;   

  • Expérience de la gestion de projets financés par le gouvernement du Canada.  Une expérience de la gestion de projets financés par d'autres organismes donateurs sera considérée comme un plus ; 

  • D'excellentes compétences en matière de diplomatie et de gestion des relations, et une capacité avérée à travailler avec diverses parties prenantes dans le cadre d'un projet impliquant plusieurs partenaires et plusieurs pays/régions ;

  • Excellentes compétences linguistiques en anglais et en français, tant à l'oral qu'à l'écrit (un test sera administré) ;

  • Maîtrise de la suite Microsoft Office, notamment Word, Excel, PowerPoint et Outlook ;

  • Intérêt pour la promotion de l'apprentissage et le renforcement des capacités de soi, du personnel et des partenaires afin de continuer à apprendre et à innover pour mieux remplir la mission du Centre parlementaire.

À propos du Centre parlementaire

Le Centre parlementaire offre la possibilité de se joindre à une équipe multiculturelle, axée sur les valeurs, très expérimentée, dynamique et en pleine croissance, composée de professionnels du développement international. Nous offrons un salaire et des avantages sociaux concurrentiels.   

Le Centre parlementaire est un employeur qui souscrit au principe de l'égalité des chances. Nous encourageons les candidatures de tous les candidats qualifiés, sans égard au sexe, à l'âge, au handicap, à l'identité sexuelle, à la religion ou à l'origine ethnique.

 
Informations sur notre nouveau programme proposé au Ghana, au Togo et en Éthiopie.
 

Des législatures inclusives pour des politiques sensibles au genre

Ghana, Togo, Éthiopie

 

Proposition pour : Direction générale de l'innovation des partenariats pour le développement

Date prévue pour le début du projet : Mi-2021

Budget proposé : 8 999 732 $ CAD Durée : 5 ans

 

 

Il est urgent que les parlements jouent un rôle de premier plan dans la réponse et le rétablissement de la pandémie, notamment en raison des effets disproportionnés de la COVID 19 sur les femmes et les filles pauvres et défavorisées.

  Chaque politique publique, chaque loi et chaque budget affecte différents groupes de personnes de différentes manières. La compréhension de ce principe est essentielle pour une gouvernance plus inclusive et de meilleurs résultats en matière de développement. Cela est vrai aujourd'hui plus que jamais, étant donné les effets sociaux et économiques disproportionnés de la pandémie de COVID 19 sur les femmes et les filles les plus pauvres et les plus marginalisées.

 

  Agir pour que la voix politique des femmes contribue aux réponses et aux efforts de redressement nécessitera une volonté politique, une planification minutieuse, des mesures proactives, un engagement efficace et rapide, une compréhension et des compétences accrues et un suivi des progrès. Un récent rapport intitulé "Global Democracy and COVID-19 : Upgrading International Support", un effort de collaboration entre les organisations internationales de soutien à la démocratie (y compris le Centre parlementaire), fournit des recommandations aux gouvernements, aux décideurs politiques et à la société civile pour faire face aux impacts négatifs de la Covid-19 sur la démocratie. La principale d'entre elles consiste à intégrer le soutien à la démocratie dans la réponse d'urgence à une pandémie et dans l'aide au rétablissement.

 

  Les parlements du Ghana, du Togo et de l'Éthiopie ont fait preuve de volonté politique et ont formulé des priorités et des stratégies institutionnelles pour devenir plus inclusifs et mieux refléter les besoins et les aspirations des femmes et des filles, conformément aux plans de développement nationaux et aux Objectifs de développement durable (ODD). Ils reconnaissent les défis importants et les lacunes en matière de capacités qu'ils rencontrent pour essayer de rendre ces cadres opérationnels et ont demandé au Centre parlementaire un soutien pertinent et durable.

 

  Les organisations locales de la société civile ont également accueilli avec enthousiasme l'opportunité d'engagements plus significatifs avec les parlements. Les législateurs canadiens ont également exprimé leur intérêt à s'engager dans un soutien de pair à pair pour ces efforts afin de partager leurs expériences et d'en apprendre davantage sur les défis de développement auxquels sont confrontés les législatures et les sociétés.

 

 

Résumé du projet

En réponse à une invitation d'Affaires mondiales Canada, le Centre parlementaire a soumis une proposition pour une initiative visant à améliorer les résultats du développement et la jouissance des droits de l'homme pour les personnes les plus pauvres et les plus marginalisées, en particulier les femmes et les filles, en Éthiopie, au Ghana et au Togo.

 

L'initiative proposée devrait contribuer à améliorer la jouissance des droits de l'homme pour 69,5 millions de femmes et de jeunes filles appartenant à quelque 170 groupes ethniques, dont la plupart appartiennent à la catégorie des pauvres et des marginalisés.

Informée par des consultations avec les parlements et la société civile, y compris les groupes de défense des droits des femmes des trois pays, et renforcée par des consultations structurées avec d'éminents experts internationaux en matière de genre et de gouvernance, l'initiative quinquennale proposée (2021-2025) permettra de :

 

  Soutenir les parlements partenaires pour qu'ils évaluent de manière adéquate les lacunes de leurs capacités et formulent, de manière transparente et responsable, leurs propres plans détaillés pour renforcer les structures et pratiques institutionnelles afin d'intégrer les considérations de genre et l'analyse intersectionnelle dans l'exercice de leurs rôles législatifs, de contrôle et de représentation, alors que les parlements cherchent à jouer des rôles pertinents dans la gestion de la plus grande crise de santé publique de notre vie.

  Contribuer à la mise en pratique de ces plans en soutenant le processus d'initiation, d'analyse et d'adoption de lois, de politiques et de budgets spécifiques inclusifs et sensibles à la dimension de genre, et en supervisant l'action du gouvernement sur les engagements spécifiques en matière d'égalité des sexes, en particulier ceux liés à la réponse et au rétablissement en cas de pandémie.

  Se concentrer sur l'exploration de différents mécanismes pour faciliter la participation du public, y compris l'utilisation de la technologie numérique pour engager environ 47 OSC, y compris les groupes de défense des droits des femmes, ainsi qu'environ 500 000 femmes et filles, dont la majorité sont pauvres et marginalisées, pour partager leurs points de vue sur des pièces de législation/politiques spécifiques et fournir un retour direct aux décideurs sur la façon dont leurs vies sont affectées par les programmes gouvernementaux.

 

  Contribuer à l'élaboration et à l'institutionnalisation de pratiques et d'outils permettant de rendre le travail législatif et de contrôle des parlements plus inclusif et plus sensible à la dimension de genre. L'engagement des trois parlements dans un effort concerté permettra de tirer des enseignements de leurs expériences respectives.

  Identifier les bonnes pratiques et les modèles qui peuvent être pertinents et utiles en Afrique subsaharienne et ailleurs. L'exploration d'approches innovantes pour travailler avec les parlements sur l'égalité des sexes ajoutera également une valeur significative aux domaines plus larges d'étude et de pratique concernant le lien entre le genre et la gouvernance - en particulier en ce qui concerne les réponses et le rétablissement en cas de pandémie.

  Offrir une compréhension plus approfondie de la façon dont les défis de la gouvernance peuvent être mieux abordés pour atteindre les objectifs de la Politique d'aide internationale féministe (PAIF) du gouvernement canadien, ainsi que des objectifs plus larges partagés au niveau international, tels que les interventions en cas de pandémie et les ODD.

 

Lieu de travail: 
Parliamentary Centre | le Centre parlementaire
710-155 Queen St.
K1P 6L1 Ottawa , ON
Canada