Prevention of Sexual Exploitation and Abuse during COVID-19 / Prévention de l’exploitation et des abus sexuels durant la COVID-19

[La version française suit] 

Dear Partner,

The COVID-19 pandemic is impacting the way we all work, both in Canada as well as around the world. Despite the challenges, it is heartening to see the resilience and steadfast commitment of development and humanitarian workers continuing to assist those who are most vulnerable during these unprecedented times.

As we face new challenges and adapt to strenuous COVID-19 circumstances, we must continue to ensure that our programs, actions and behaviours remain grounded in respect for human rights, gender equality and the responsibility to do no harm. This includes taking appropriate measures to prevent and respond to sexual exploitation and abuse in the delivery of international assistance. 

Preventing and responding to sexual exploitation and abuse is always important, but in many ways the need becomes more acute during humanitarian crises like COVID-19 as vulnerabilities increase, especially for those living in poverty and at the intersection of multiple marginalizing factors, such as women and girls, children and other vulnerable and marginalized groups.  

Global Affairs Canada recognizes the efforts that our partners have made and are continuing to make to strengthen organizational capacity to prevent and respond to sexual exploitation and abuse in the delivery of international assistance.  In this regard, allow me to take this opportunity to remind all partners of the expectations that Global Affairs Canada has regarding their responsibilities. These include:

  • a culture of zero tolerance for sexual exploitation and abuse in all international assistance settings;

  • publically available Codes of Conduct to prevent, investigate and respond to sexual exploitation and abuse;

  • an unwavering commitment to a victim/survivor centered approach;

  • anonymous and confidential reporting mechanisms that protect victims and whistleblowers, and which ensure that they receive the support they need;

  • timely reporting (within 48 hours) to GAC ( PSEA-PEAS@international.gc.ca ) of all credible allegations of sexual exploitation and abuse occurring in the delivery of Canadian funded international development and humanitarian assistance;

  • monitoring and investigation procedures in place and adhered to for all cases of alleged sexual exploitation and abuse;

  • high standards for vetting and referencing staff and other stakeholders associated with your organization;

  • training on the prevention of sexual exploitation and abuse;

  • accountability mechanisms integrated throughout the organization, including committed leadership and designated focal points; clear roles and responsibilities to ensure monitoring and compliance with Codes of Conduct; and remedial measures when misconduct is found; and

  • annual reporting to the public of the number of alleged and confirmed cases of sexual exploitation and abuse, including measures taken.

 

Additional information can be found on the website of Global Affairs Canada and more specifically at https://www.international.gc.ca/world-monde/issues_development-enjeux_developpement/sexual_exploitation-exploitation_sexuels/index.aspx?lang=eng

Global Affairs Canada is committed to supporting collective efforts to strengthen the international system’s ability to prevent and mitigate against the risk of sexual exploitation and abuse in the delivery of international assistance. As part of our efforts, in July 2019, Global Affairs Canada awarded a one million dollar grant to the Canadian Council for International Cooperation (CCIC) for the creation of Digna, a Sector Hub for the Prevention of Sexual Exploitation and Abuse.

The goal of this project is to build the capacity of Canadian international development and humanitarian organizations to develop and implement measures to prevent and address sexual exploitation and abuse in the delivery of international assistance. We encourage all partners to contact CCIC as needed and to learn more about and take advantage of the Canadian PSEA Sector Hub which has been created to support and serve all partners in your efforts to prevent and address sexual exploitation and abuse in the delivery of international assistance

Our response to the COVID-19 pandemic has highlighted the very best of who we are as Canadians, the strength of our values, our sense of solidarity and our resilience in exceptional circumstances. As we continue rallying humanitarian response efforts, it is important to not let our guard down with regards to the responsibility to prevent and mitigate against the risks of sexual exploitation and abuse in the delivery of international assistance.

 

As Global Affairs Canada we salute the important work your organisation and our other partners are all doing during these challenging times, and we hope you all stay safe.

Sincerely,

 

--------------------------------------------------------------

 

 Cher Partenaire,

 La pandémie de la COVID-19 a un impact sur notre façon de travailler à tous, tant au Canada que dans le monde entier. Malgré les difficultés, il est réconfortant de voir la résilience et l'engagement constant des travailleurs du développement et de l'aide humanitaire continuer d’aider ceux qui sont les plus vulnérables en ces temps sans précédent.

 

Alors que nous faisons face à de nouveaux défis et que nous nous adaptons aux circonstances difficiles de la COVID-19, nous devons continuer à veiller à ce que nos programmes, nos actions et nos comportements restent fondés sur le respect des droits humains, l'égalité entre les genres et la responsabilité de « ne pas nuire ». Cela implique de prendre les mesures appropriées pour prévenir et répondre à l'exploitation et aux abus sexuels dans le cadre de la prestation de l'aide internationale. 

 

Il est toujours important de prévenir et de répondre à l'exploitation et aux abus sexuels. Toutefois, à bien des égards, le besoin se fait plus pressant pendant les crises humanitaires comme la COVID-19. Les vulnérabilités augmentent, tout particulièrement pour les personnes vivant dans la pauvreté et à l'intersection de multiples facteurs de marginalisation, comme les femmes et les filles, les enfants et les autres groupes vulnérables et marginalisés.  

 

Affaires mondiales Canada reconnaît les efforts que nos partenaires ont déjà faits et continuent de faire pour renforcer la capacité organisationnelle de prévenir et répondre à l’exploitation et aux abus sexuels dans la prestation de l’aide internationale.  À cet égard, permettez-moi de profiter de l’occasion pour rappeler à tous les partenaires les attentes d’Affaires mondiales Canada concernant leurs responsabilités. Ces attentes incluent:

 

  • une culture de tolérance zéro à l’égard de l'exploitation et des abus sexuels dans tous les contextes d'aide internationale ;

  • des codes de conduite accessibles au public pour prévenir l'exploitation et les abus sexuels, et d’intervenir dans de tels cas ;

  • un engagement inébranlable en faveur d'une approche centrée sur la victime/survivante ;

  • des mécanismes de signalement anonymes et confidentiels pour protéger les victimes et les dénonciateurs et s’assurer qu'ils reçoivent le soutien dont ils ont besoin ;

  • le signalement en temps opportun (dans les 48 heures) à AMC ( PSEA-PEAS@international.gc.ca  ) de toutes les allégations crédibles d'exploitation et d'abus sexuels dans le cadre de l'aide au développement international et de l'aide humanitaire financées par le Canada ;

  • la mise en place et le respect de procédures de surveillance et d'enquête pour tous les cas d'exploitation et d'abus sexuels présumés ;

  • des normes élevées pour la vérification méticuleuse des références du personnel de votre organisation et des autres parties prenantes associées à votre organisation ;

  • de la formation sur la prévention de l'exploitation et des abus sexuels ;

  • des mécanismes de responsabilité intégrés à l’ensemble de l'organisation, notamment une direction engagée et des points de contact désignés; des rôles et des responsabilités clairs pour assurer la surveillance et la conformité au code de conduite; et des mesures correctives en cas de faute ;

  • un rapport annuel au public sur le nombre de cas allégués et confirmés d’exploitation et d’abus sexuels, et les mesures prises.

 Des informations supplémentaires sont disponibles sur le site web d’Affaires mondiales Canada et plus particulièrement à l'adresse suivante : https://www.international.gc.ca/world-monde/issues_development-enjeux_developpement/sexual_exploitation-exploitation_sexuels/index.aspx?lang=fra

Affaires mondiales Canada s'engage à soutenir les efforts collectifs visant à renforcer la capacité du système international à prévenir et à atténuer les risques d'exploitation et d'abus sexuels dans la prestation de l'aide internationale. Dans le cadre de nos efforts, en juillet 2019, Affaires mondiales Canada a accordé une subvention d'un million de dollars au Conseil Canadien pour la Coopération Internationale (CCCI) pour la création de Digna, un centre sectoriel pour la prévention de l'exploitation et des abus sexuels.

L'objectif de ce projet est de renforcer la capacité des organisations canadiennes de développement international et d'aide humanitaire à élaborer et à mettre en œuvre des mesures visant à prévenir et à combattre l'exploitation et les abus sexuels dans le cadre de la prestation de l'aide internationale.  Nous encourageons tous les partenaires à communiquer avec le CCCI au besoin afin d’en apprendre d’avantage sur le centre sectoriel canadien de la PEAS qui a été créé pour soutenir et servir tous les partenaires dans leurs efforts pour prévenir et combattre l'exploitation et les abus sexuels dans la prestation de l'aide internationale.

Notre réponse à la pandémie COVID-19 a mis en évidence le meilleur de ce que nous sommes en tant que Canadiens, la force de nos valeurs, notre sens de la solidarité et notre résilience dans des circonstances exceptionnelles. Alors que nous continuons à rallier les efforts de réponse humanitaire, il est important de ne pas baisser la garde en ce qui concerne la responsabilité de prévenir et d'atténuer les risques d'exploitation et d'abus sexuels dans l'acheminement de l'aide internationale.

Comme Affaires mondiales Canada, nous saluons le travail important que votre organisation et tous nos autres partenaires accomplissent en ces temps difficiles, et nous espérons que vous resterez tous en sécurité.

Cordialement,

 Caroline Leclerc

Assistant Deputy Minister | Sous-ministre adjointe

Partnerships for Development Innovation | Partenariats pour l’innovation dans le développement

caroline.leclerc@international.gc.ca

 

Telephone | Téléphone: 343-203-4725